De la France à directrice de Medicart Saint-Lambert : Découvrez le parcours de Sophie

Nous avons rencontré Sophie Gervasoni, directrice de la clinique Medicart de Saint-Lambert, afin de lui poser des questions sur son parcours et l’impact des soins médico-esthétiques dans sa vie.

Pouvez-vous nous parler de votre parcours professionnel et de ce qui vous a amenée à devenir la directrice de Medicart Saint-Lambert ?

D’origine française, j’ai débuté mes études et mon parcours d’esthétique en France. À l’âge de 21 ans, je suis partie faire le tour du monde pour étudier et travailler à l’étranger, ce qui m’a permis d’augmenter mon expérience dans des spas étoilés et d’apprendre l’anglais ! Ce fut une fabuleuse expérience. Et puis, je me suis dit : pourquoi pas le Canada ? De ce fait, j’ai postulé chez Epiderma, et quelques mois plus tard, j’ai été promue directrice chez Medicart.

Quels défis avez-vous rencontrés en chemin et comment les avez-vous surmontés pour atteindre votre position actuelle ?

Ma carrière de directrice a débuté au sein d’une nouvelle acquisition : Epiderma Ville Mont-Royal. Dès son jeune âge, cette clinique représentait un véritable défi. Une nouvelle implantation nécessite beaucoup d’investissement personnel et de recherche afin de bâtir une clientèle fidèle.

Après 7 mois d’implication, Epiderma & Medicart ont su reconnaître la valeur de ces efforts et m’ont proposé un poste encore plus stimulant dans la clinique Medicart Saint-Lambert ! Cela fait maintenant plus d’un an que je fais partie du réseau.

Pouvez-vous partager comment les traitements esthétiques ont eu un impact sur votre propre peau ? Quels résultats avez-vous observés et comment cela a influencé votre perception des traitements esthétiques ? Ayant été sujette à l’acné pendant mon adolescence, il me restait des séquelles d’acné et des cicatrices lors de mes débuts chez Medicart. J’ai donc suivi des traitements tels que le PRP visage, Morpheus8 et le Micro-aiguillage, qui ont permis à ma peau de se réparer, d’estomper les rougeurs et d’améliorer son aspect général. Je me sens désormais comme une « vraie femme » avec une peau saine et sans complexe !

En quoi votre expérience personnelle a-t-elle enrichi votre compréhension des besoins et des préoccupations des patients ?

Mon parcours en hôtellerie m’a permis de comprendre ce qu’était un vrai service à la clientèle par excellence. Quand on travaille dans ce milieu, on essaie toujours de trouver des solutions, tout en se mettant à la place du client. C’est un travail que j’essaie de faire au quotidien chez Medicart.

Y a-t-il des traitements ou des produits en particulier que vous recommandez ou préférez en fonction de votre expérience personnelle ?

Bien sûr ! Le traitement Morpheus et le Micro-aiguillage avec Exosomes resteront mes favoris en raison des résultats spectaculaires. Lorsque je sens que j’ai besoin d’être choyée, je m’oriente vers un Hydrafacial de Luxe avec ma technicienne. En ce qui concerne les produits, je fais un mélange avec la marque Vivier et Skin Medica ! J’utilise le sérum Grenzcine de Vivier matin et soir, ainsi que la crème HA5 de chez Skin Medica sur le visage et le cou. En post-traitement, j’ai tendance à utiliser la Derma-V de chez Vivier, car c’est une excellente crème de réparation.

Voir tous les articles
    
  

Medicart prend soin de vous